Trigger Warning : page la plus soporifique du site.

 

C’est quoi, ce site ?

Un rouleau de rubaliseT’inquiète, y a un safe word est né d’un délire de potes pratiquant le jeu de rôles grandeur nature, autour de la gestion de la sécurité pratiquée par certains organisateurs, notamment à l’aide des safe words. Un safe word, c’est un petit mot clef qui peut être glissé discrètement ou lâché comme un cheveu sur la soupe par un participant·e au jeu de rôles pour signaler que ça ne va pas. On se fiche de savoir pourquoi ça ne va pas, l’essentiel est que cette personne le signale – et qu’on agisse donc en conséquence (c’est à dire faire en sorte qu’elle aille mieux en lui laissant le temps de souffler). Note : une page du site vous permet de vous informer au sujet des safe words.

Les dérives observées autour de cette pratique hautement recommandable vont du « non mais ça sert à rien » à « je peux tout vous faire jouer, de toutes façons j’ai un safe word, c’est donc sécurisé ». Hélas, si un safe word protégeait de tout, Ayrton Senna serait encore parmi nous (cette référence vous donne idée de l’âge du rédacteur de ces lignes).

Plutôt que de râler dans notre coin, nous avons préféré en rire, d’où ce site (et cette galaxie de comptes sur les réseaux sociaux, suivez le guide en haut à droite).

 

Qui est le « nous » dans « nous avons préféré en rire » ?

Comme dit précédemment, c’est un groupe de potes. Ils ont souhaité garder l’anonymat pour des raisons qui leur sont propres. En revanche, j’ai décidé – après les avoir consulté et obtenu leur autorisation – de faire de ces perles un site pour les diffuser auprès de la communauté GNistisque. Il y aura sans doute des situations que vous aurez déjà vécues… et c’est pour ça que c’est drôle (ce moment gênant où tu commences à expliquer l’humour).

 

Qui est cet individu qui anime ce site, alors ?

Je vous sens très « tu vas parler, oui ? ». Je suis Frédéric Meurin, là, voila. J’écris beaucoup de trucs, dont cette page, des romans, des nouvelles, des backs de GN (toujours en retard, sinon ce ne serait pas authentique) et ce site. Si tu veux en savoir plus sur moi, j’ai un site perso, Temps que j’y pense, et une page facebook (entre autres).

 

Tu as décidé de faire ça pour t’en approprier toute la gloire, n’est-ce pas ?

Oui, évidemment, car je suis vil et fuuuuurbe *backstab enflammé magique divin*.

Plus sérieusement, non.

Les gags me faisaient rire, ça m’amuse de les mettre en images et de les partager à la communauté GNiste et rôliste. Après, oui, ça me rajoute une corde à mon CV d’écrivain (même si je ne fais que mettre en forme des idées collectives), mais pour l’heure, ça me coûte plus en serveur, temps et nom de domaine que ça ne me rapporte.

 

Ah bon, ça te coûte des sous ?

Salle serveurBah j’ai passé quatre jours complets sur ce site, son paramétrage, la création des comptes de réseaux sociaux, et le nom de domaine me coûte 15 € (en gros) par an. Idéalement à terme il faudrait que je prenne un certificat de sécurité (le s dans https). J’héberge ça sur mon serveur perso, donc pour le reste, ça rentre dans un ensemble déjà amorti. A peu près, quoi.

Par ailleurs, chaque strip me prend une petite heure à préparer et publier (merci les transports en commun).

 

Allez, ça me fait rire, tu veux une pièce ?

Vous pouvez participer aux frais généraux du site via une contribution sur ma page Tipeee. Il y a plein de contreparties, en rab. Aucune obligation, ce site est et restera en accès libre. Plaisir d’offrir, joie de recevoir de part et d’autre.

 

Une question à laquelle je n’ai pas répondu ?

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer